dernière parution

sortir d’ici

Fabien Drouet

Entre ces pages, un homme se raconte et se livre. Son écriture est autant le baromètre de la pression exercée par son psychisme, que celle de la violence sociale croisée dans la rue et les cafés, qu’il fréquente assidûment. De ces oscillations existentielles imprévisibles et ces rencontres où la poésie s’immisce, l’auteur rapporte une écriture singulière, une prose fragile et ciselée, des vers libres d’une douceur seulement apparente.
Fabien Drouet nous offre ainsi des moments suspendus : « Je m’annule doucement », « Le triomphe est aux lâches », « Je ne suis pas juste parce que je ne suis pas mort ». Reste la sublimation des mots pour inventorier les rêves, distiller la beauté des instants, transcender les absences, chercher la poésie non pas dans une rime mais dans des lieux, des moments.